Romans noirs

  • Rose royal

    Nicolas Mathieu

    Rose a la cinquantaine, une vie derrière elle, avec ses joies, ses déveines, des gosses, un divorce. Et des mecs qui presque tous lui ont fait mal. Le soir, en sortant du boulot, elle se rend au Royal, un bar où elle a ses habitudes. Là, elle boit. De temps en temps, elle y retrouve sa grande copine Marie-Jeanne. Puis, elle rentre chez elle et le lendemain tout recommence. Mais une nuit, Luc débarque au Royal et Rose se laisse prendre une dernière fois à cette farce du grand amour.
    Sauf qu'elle s'est juré que plus jamais un mec ne lui ferait du mal.

    Ajouter au panier
    En stock
  • À Genève, en 1989, Svetlana, une ambitieuse cadre bancaire, rencontre Aldo, un prof de tennis vaguement gigolo. Ils s'aiment mais veulent plus, plus d'argent, plus de pouvoir, plus de reconnaissance. Alors qu'ils préparent minutieusement le casse qui devrait changer leur vie, ils n'imaginent pas être les marionnettes de plus gros, plus malins, plus féroces qu'eux. On ne joue pas impunément avec l'argent des puissants. Et pour les requins de la finance internationale, l'amour n'est pas une valeur refuge. Aldo et Svetlana n'avaient aucune chance.
    Joseph Incardona signe ici son livre le plus ambitieux. Vaste comédie humaine tout à la fois roman noir et grand roman d'amour. Une prouesse.

  • Bunker

    Andrea Maria Schenkel

    Un homme espionne la femme qui habite en face de chez lui, s'introduit dans son appartement et finit par l'enlever pour la séquestrer dans une pièce où son père enfermait déjà sa mère quand il était petit.... Dans ce roman sur lequel plane l'ombre du syndrome de Stockholm, Andrea Maria Schenkel sonde les obscurs méandres de l'esprit humain et s'affirme comme l'une des voix les plus subtiles de la littérature noire d'outre-Rhin.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les Doges, un lieu-dit au fin fond des Cévennes. C'est là qu'habite Gus, un paysan entre deux âges solitaire et taiseux. Ses journées : les champs, les vaches, le bois, les réparations. Des travaux ardus, rythmés par les conditions météorologiques. La compagnie de son chien, Mars, comme seul réconfort. C'est aussi le quotidien d'Abel, voisin dont la ferme est éloignée de quelques mètres, devenu ami un peu par défaut, pour les bras et pour les verres. Un jour, l'abbé Pierre disparaît, et tout bascule : Abel change, des événements inhabituels se produisent, des visites inopportunes se répètent.
    Un suspense rural surprenant, riche et rare.

    « Deux solitudes paysannes. Des secrets de famille comme une bombe à retardement. Les Cévennes, somptueuses et austères. On n'a pas fini d'en parler, le style Bouysse : charnel, racé. D'un rien, il fait un monde. » Alain Léauthier, Marianne.

    « Beau roman, sombre, poignant. » Léon-Marc Levy, La Cause littéraire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dur comme l'amour

    Larry Brown

    Dur comme l'amour est le troisième livre de Larry Brown paru aux États-Unis.
    Il est composé de dix remarquables nouvelles ; dix histoires et dix héros. Des héros qui ont des caractéristiques en commun mais pas exactement le même nom : il y a Léo, Lonnie, Leroy, Louis, Lawrence, Léon. Tous ont les mêmes initiales : L. B. Tous vivent au fin fond du Mississippi, aiment conduire des pick-up dans des rues mal famées avec des glacières remplies de bières à portée de main. Ils fréquentent les bars locaux, ont raté leur mariage.
    Ils parlent peu, ont une faiblesse fatale pour l'alcool, les pick-up et les femmes faciles. Tous pensent trouver une sorte de salut dans une quête intrépide de l'amour.

    Ajouter au panier
    En stock
  • " Il était là, le con ! Rond comme un bidon. Entouré d'une flopée d'ivrognes encore plus saouls que lui. Je ne l'avais jamais vu en ville. J'ai demandé au Gus qui c'était. Il n'en savait rien. J'ai recommandé une bière. Le type se vantait. Il ne parlait que de son pognon. Il en avait, puisqu'il payait les tournées en sortant de sa poche des poignées de billets. Il refusait la monnaie. Il s'y croyait. Le con. Ah, le con ! Le Gus m'a dit qu'il était déjà saoul en arrivant. Il avait touché la paie ou quoi ? Il buvait du blanc limé. De temps en temps, il se levait et chantait une connerie. Il y a connerie et connerie. Les siennes, c'était des conneries de l'ancien temps. On n'y comprenait rien. Des histoires de drap du dessous, que c'est celui qui prend tout. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Il retombait sur sa chaise, comme un sac. Il se remettait à parler de son pognon. Il en avait des tas. Stocké dans le tiroir de la salle à manger. Tout en liquide. - T'as pas peur de te faire attaquer ? a demandé un des gars. "

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ancien des Forces spéciales au Vietnam, Hanson rejoint la police de Californie, dans un quartier d'Oakland économiquement dévasté. Immédiatement en conflit avec l'attitude des officiers blancs envers les Noirs, il se considère par rébellion comme un « assistant social armé ». Jusqu'au jour où il croise le chemin de Felix Maxwell, un baron de la drogue devenu le héros local...Un soleil sans espoir dépeint le combat d'un homme que plus rien ne semble blesser et qui, à force d'humanité, va tout faire pour chasser la violence du quartier. Dans cette conclusion de la trilogie commencée avec Sympathy For The Devil et Les Chiens de la nuit, Kent Anderson décrit une Amérique tout aussi divisée que l'est l'âme de ce grand écrivain, ami des géants de la littérature policière que furent James Crumley et Harry Crews.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Pendant six jours, l'acquittement des policiers coupables d'avoir passé à tabac Rodney King met Los Angeles à feu et à sang.
    Pendant six jours, Los Angeles a montré au monde ce qui se passe quand les lois n'ont plus cours.
    Le premier jour des émeutes, en plein territoire revendiqué par un gang, le massacre d'un innocent déclenche une succession d'événements qui vont traverser la ville.
    Dans les rues de Lynwood, un autre quartier, qui attire toutes les forces de police et les caméras de télévision, les tensions s'exacerbent. Des membres de gangs profitent de la désertion des représentants de l'ordre pour vandaliser et régler leurs comptes.
    Au coeur de ce théâtre de guerre urbaine se croisent sapeurs-pompiers, infirmières, ambulanciers ; leur vie est bouleversée par ces journées de confusion.
    Un roman choral magistral, un récit épique fascinant, une histoire de violence, de vengeance et de loyautés.
      Sidérant et ultra-violent. Thomas Mahler, Le Point.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Nothing man

    Jim Thompson

    Un vétéran de guerre tente de garder le secret qui le ronge coûte que coûte... plongez dans la noirceur dense de Jim Thompson grâce à une nouvelle traduction de ce titre classique publié pour la première fois à la Série Noire en 1966 sous le titre «M. Zéro», dans une version tronquée.  Jim Thompso, mnaître du roman noir et auteur emblématique de la collection Rivages Noir !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Corentin, personne n'en voulait. De foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu'au jour où sa mère l'abandonne à Augustine, l'une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l'aïeule, une vie recommence.
    À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n'en finit pas d'assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps. Quelque chose se prépare.
    La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Guidé par l'espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d'un monde désert, et la certitude que rien ne s'arrête jamais complètement.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Autrefois fêtarde et rebelle, la jeune Amy a renoncé aux bars pour une existence pieuse et rangée à Gravesend, quartier populaire de Brooklyn. Mais on ne se débarrasse pas de ses démons aussi facilement qu'on cache ses tatouages. Un soir, l'ex-party girl prend en filature l'homme louche croisé un peu plus tôt chez une vieille dame dont elle s'occupe. Et le voilà poignardé sous ses yeux dans une rue déserte. Amy a vu le visage de l'assassin, mais, étrangement fascinée, elle n'alerte personne. Complice malgré elle, elle ne peut s'empêcher de traquer le tueur, quitte à risquer sa propre vie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un Français ravagé par un deuil débarque à Atmore, Alabama, et va rôder autour de la prison, à l'écart de la ville. Est-il en quête de dépaysement, de sensations fortes, de vengeance ? Il s'installe chez l'habitant, commence à prendre des habitudes dans la bourgade et rencontre une jeune Mexicaine à la dérive qui semble la seule à pouvoir le comprendre. Un roman noir dense, ramassé, aiguisé.

  • Ce lien entre nous

    David Joy

    • Sonatine
    • 3 Septembre 2020

    Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l'ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu'il braconne sur des terres voisines, il tue accidentellement un homme. Lorsqu'il réalise qu'il s'agit d'un membre du clan Brewer, connu dans cette région désolée des Appalaches pour sa violence et sa cruauté, il craint pour sa vie et celle de ses proches. Une seule personne peut l'aider : son meilleur ami, Calvin Hooper. Mais Dwayne Brewer, à la recherche de son frère disparu, a vite fait de remonter la piste jusqu'à Darl et Calvin. Pour eux, le cauchemar ne fait que commencer.

    Avec ce roman poignant comme une chanson de Springsteen, David Joy nous livre un nouveau portrait noir et sans concession des Appalaches. Quelle rédemption pour ces régions violentes et magnifiques, bénies par la nature, mais réduites au désespoir ? Seul un grand écrivain est capable de nous donner une réponse.

  • Julius Winsome vit seul avec son chien, Hobbes, au fin fond du Maine le plus sauvage. Eduqué dans le refus de la violence et l'amour des mots, ce doux quinquagénaire ne chasse pas, contrairement aux hommes virils de la région. Il se contente de chérir les milliers de livres qui tapissent son chalet. La vision de Hobbes ensanglanté et mourant le changera en tueur fou...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au fin fond du Cantal, un homme venu de loin incendie la ferme dans laquelle il espérait voir un jour jouer ses enfants. Il rôde dans les bois et les gens du coin passent de la circonspection à la franche hostilité, sauf une jeune femme nouvellement arrivée qui le recueille. Mais personne n'est le bienvenu s'il n'est pas né ici. Roman noir, fable sociale, western rural, un premier roman âpre et sauvage à la tension sourde... Il faut se méfier de la terre qui dort.

  • Dura lex

    Bruce Desilva

    Un très jeune tueur en série, qui a sauvagement assassiné deux femmes et trois petites filles à coups de couteau de cuisine, est arrêté, en partie grâce à l'enquête du journaliste Mulligan. Mais le coupable, qui n'a que 15 ans, devrait bénéficier d'une faille dans le code pénal de Rhode Island, qui prévoit que tout délinquant juvénile, quel que soit son crime, doit être libéré à 21 ans. Pour Mulligan, le meurtrier doit rester derrière les barreaux, quitte à ce que la justice prenne quelques arrangements avec le droit. Pour son supérieur Mason, l'application stricte de la loi passe avant tout. Lorsque le meurtrier est relâché, partisans du droit et défenseurs de l'éthique se retrouvent dans le même camp : celui des proies.

  • Mexique, été 1902. Deux soeurs kidnappées aux États-Unis sont contraintes à la prostitution dans un bordel caché dans un ancien temple aztèque au coeur des montagnes. Leur père, John Lawrence Plugford, ancien chef de gang, entame une expédition punitive pour tenter de les sauver, accompagné de ses deux fils et de trois anciens acolytes : un esclave affranchi, un Indien as du tir à l'arc, et le spectral Long Clay, incomparable pro de la gâchette. Le gang s'adjoint les services d'un jeune dandy cultivé, ambitieux et désargenté, attiré par la promesse d'une rétribution alléchante. Peu d'entre eux survivront à la sanglante confrotantion dans les badlands de Catacumbas.
    Un western impitoyable qui balaie tout sur son passage, comme un film de Tarantino au volume poussé à fond.

  • Les chalets du comté de Vestfold, qui servent de résidence estivale aux Norvégiens aisés, sont fermés pour la morte saison, et ont été la cible d'une série de cambriolages... Lorsqu'un homme cagoulé est retrouvé assassiné dans le chalet d'un célèbre présentateur de télévision, William Wisting, inspecteur de la police criminelle de Larvik, une ville moyenne située à une centaine de kilomètres au sud-ouest d'Oslo, est chargé de l'enquête. Mais la disparition du corps avant son autopsie et l'incendie d'un appartement, détruisant des indices essentiels, risquent d'anéantir tous ses efforts.
    La situation se complique encore puisque la propre fille de Wisting se voit mêlée malgré elle à cette affaire. Après s'être séparée de son petit ami, la jeune journaliste se réfugie dans le chalet que son père a hérité d'un oncle, à quelques kilomètres du lieu du crime. Lors d'une promenade, elle découvre un corps sans vie dérivant dans un bateau, les yeux dévorés par les oiseaux...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Patrick Süskind Le Parfum Au xviiie siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n'avait besoin de rien.
    Or ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bel et bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l'univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ».
    C'est son histoire, abominable... et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.

    A vue de nez, un chef-d'oeuvre.
    Bernard Pivot.

    Ici, chaque page sent, on n'a jamais lu ça. Odeur de ßeurs, de tourbe ou de sanie, tout est mêlé, avec une extraordinaire virtuosité...
    Sylvie Genevoix, Madame Figaro.

empty