Les séries TV en littérature

  • Voici près d'un siècle, dans d'étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l'élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd'hui, il nous paraît même familier...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le jeu de la dame Nouv.

    Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses »vitamines» censées les apaiser.
    Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, sous l'effet de la pilule verte, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à un rythme effréné. Plus rien n'arrêtera l'enfant prodige pour conquérir le monde des échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur l'échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d'une fois dans la vie réelle.

  • Redécouvrez dans cette élégant coffret collector en deux vo- lumes, (coffret étui cartonné, jaspage rose, tranche file + signet) les deux romans les plus populaires de Jane Austen qui ont rendu la Lady des lettres anglaises célèbre à travers le monde.

    Raison et sentiments (1811) : premier roman publié de la femme de lettres anglaise, qui met en scène les fameuses soeurs Dashwood : la fougueuse et passionnée Marianne et la sage et raisonnable Elinor, confrontées avec leur mère depuis décès de leur père, à la bonne société provinciale anglaise.

    Orgueil et préjugés (1813) : Désormais légendaires, Elizabeth Bennet et Mr Darcy émerveillent chaque lecteur en quête de romantisme. Elizabeth Bennet, la pétillante et Mr Darcy, l'irré- sistible vaniteux, ne cessent de se quereller pour mieux tomber amoureux.

    Jane Austen appartient aujourd'hui au patrimoine littéraire mondial.

  • Ce joli coffret, vendu en édition limitée, regroupe en un bel étui quatre chefs-d'oeuvre de Jane Austen :
    Orgueil et préjugés (480 p.) :
    Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l'arrivée d'un nouveau et riche voisin, la famille espère que l'une d'entre elles le séduira... Orgueil et Préjugés, le chef-d'oeuvre de Jane Austen, n'a jamais cessé d'être lu depuis 1813.
    Emma (520 p.) :
    Publié en 1815, ce roman est considéré comme le plus abouti de Jane Austen. Cette étude de moeurs, en forme d'intrigue quasi policière, offre une satire savoureuse de la bourgeoisie de province.
    Mansfield Park (560 p.) :
    Fanny Price, d'extraction modeste, est adoptée par son riche oncle, qui l'accueille dans son domaine de Mansfield Park. Publié en 1814, le roman le plus ambitieux de Jane Austen est aussi le plus moderne.
    Raison et sentiments (420 p.) :
    L'éducation sentimentale des soeurs Dashwood promet d'être rude dans le petit monde étriqué de la bourgeoisie du Devonshire. Publié en 1811, Raison et Sentiments est le premier grand roman anglais du XIXe siècle.

  • « C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit être en quête d'une épouse. »Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...Jane Austen peint avec ce qu'il faut d'ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd'hui comme hier, on s'indigne avec l'orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu'emprunte l'amour.Traduit de l'anglais par Sophie Chiari.

  • Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n'ont pas pris une ride ! Mais, il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant.

  • Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Galaad, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, servante écarlate parmi d'autres à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de sa femme. Le soir, dans sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler... En rejoignant un réseau clandestin, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.
    Paru en 1985, La Servante écarlate est aujourd'hui un classique de la littérature anglo-saxonne et un étendard de la lutte pour les droits des femmes. Si la série adaptée de ce chef-d'oeuvre a donné un visage à Defred, celui d'Elisabeth Moss, cette nouvelle traduction révèle toute sa modernité ainsi que la finesse et l'intelligence de Margaret Atwood. La Servante est un roman polysémique, empli de références littéraires et bibliques, drôle même... et c'est à nous, lecteurs, de découvrir ses multiples facettes.

  • Avant d'y exploser, l'info bute dans sa tête comme un vieux diamant sur le sillon d'un vinyle rayé. Alex Bleach, ce pote percuté par le succès, est mort...
    Une question bassement pragmatique taraude Vernon : qui va payer son loyer ?
    Fusion synesthésique de la musique, du dessin et des mots, Vernon Subutex est un chef-d'oeuvre à quatre mains par le duo le plus rock de la littérature dessinée.

  • On retrouve Vernon, toujours SDF, et mal en point. L'ancien disquaire est déconnecté du monde réel, sans ambition ni projets. Il apprend à vivre dans la rue, au côté de Charles, un poivrot collant. Les anciens amis de Vernon continue de le traquer comme il possède l'interview inédite du rockeur Alex Bleach, enregistrée peu avant sa mort.
    Une formidable suite après un premier tome salué par une presse unanime et plusieurs fois primé.

    « Un livre de combat porté tout à la fois par une capacité d'indignation inentamée et une empathie époustouflante - et tout sauf aimable. » Nathalie Crom, Télérama.

    « Virginie Despentes dévoile sans complaisance notre temps en nous offrant un antidote possible. Un véritable écrivain - libre, unique, corrosive. » Nelly Kaprièlian, Les Inrockuptibles.

    « On peut faire tourner Vernon Subutex entre ses doigts comme une pierre précieuse changeant de couleur à la lumière du jour. » Marie-Laure Delorme, Le Journal du dimanche.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un dernier volume encore plus explosif que les précédents. Nelly Kaprièlian, Les Inrockuptibles. Le constat est d'une âpreté inouïe, dans laquelle pourtant ne se dissout pas l'humanisme tenace et rageur qu'on sent pulser dans chaque page, chaque phrase. Nathalie Crom, Télérama. La manière qu'a Despentes de dépeindre ses personnages et de les ancrer dans le réel captive. Emma Dubois, Les Echos. Trois tomes addictifs et intelligents.
    Drôlerie, sens de la formule et collision des niveaux de langage se mêlent pour rendre Vernon irrésistible. Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres. L'une des fresques les plus marquantes de ce début de XXIe siècle. Marianne Pavot, L'Express.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Qui est Vernon Subutex ?
    Une légende urbaine.
    Un ange déchu.
    Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
    Le détenteur d'un secret.
    Le dernier témoin d'un monde révolu.
    L'ultime visage de notre comédie inhumaine.
    Notre fantôme à tous.

    « Magistral et fulgurant. Une oeuvre d'art. » François Busnel, L'Express.

    « Dans cette peinture d'une France qui dégringole dans la haine et la précarité, Virginie Despentes touche au sommet de son art. » Alexis Brocas, Le Magazine littéraire.

    « Une comédie humaine d'aujourd'hui dont Balzac pourrait bien se délecter. » Pierre Vavasseur, Le Parisien.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un coffret réunissant les trois tomes de la série phénomène.  Magistral et fulgurant. Une oeuvre d'art. François Busnel, L'Express.Une saga indignée et désenchantée. Patrick Cohen, France Inter.Virginie Despentes est une immense romancière. Augustin Trapenard, Le Grand Journal.Une construction romanesque exceptionnelle. Olivia de Lamberterie, Elle.Trois tomes addictifs et intelligents. Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres.L'une des fresques les plus marquantes de ce début de XXIe siècle. Marianne Payot, L'Express. 

  • Le corps martyrisé d'un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l'un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l'équipe locale de baseball, professeur d'anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses ADN ne laissent aucune place au doute. Pourtant, malgré l'évidence, Terry Maitland affirme qu'il est innocent. Et si c'était vrai ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'outsider

    Stephen King

    Parfois, le mal prend le visage du bien.

    Le corps martyrisé d'un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l'un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l'équipe locale de baseball, professeur d'anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses ADN ne laissent aucune place au doute.
    Pourtant, malgré l'évidence, Terry Maitland affirme qu'il est innocent.
    Et si c'était vrai ?

  • 1945. Claire retrouve son mari pour leur lune de miel dans un village écossais. Au cours d'une balade, elle s'approche d'un menhir auquel la population locale voue un culte particulier. En posant la main sur la pierre, Claire en découvre la raison : elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille.
    Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Écossais et Anglais. L'un des combattants est le sosie de son époux, mais Claire aura tôt fait de comprendre que présent et passé ne se ressemblent pas. et qu'il lui faudra faire un choix !
    Le début d'une série incontournable !

  • 1968. À la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Écosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d'extraordinaires aventures...
    Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Eduard Stuart d'accéder au trône, un événement qui marquerait le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu'on ne peut modifier le cours de l'histoire impunément...
    La suite d'une série incontournable !


    VO : DRAGONFLY Couverture : d'après © Ablestock.com / Getty Images et Vintage Wall Paper Texture © MGB-Stock © Diana Gabaldon, 1992 Pour la traduction française : © Presses de la Cité, 1996

  • Outlander t.3 ; le voyage

    Diana Gabaldon

    • J'ai lu
    • 11 Février 2015

    Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l'Écosse du XVIIIe siècle.
    Si l'infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu'elle apprend qu'il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l'armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu'elle a quitté deux décennies auparavant ?
    Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d'une série incontournable !

  • En 1767, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord pour profiter pleinement de leur amour. Brianna, leur fille restée au XXe siècle, n'a qu'une hâte : percer le secret de sa naissance.

  • 1770, Caroline du Nord. Exilés dans le Nouveau Monde, les Fraser y ont trouvé leur place. Claire, devenue guérisseuse, tente d'aider les gens grâce à ses remèdes et ses connaissances. De son côté, Jamie a gagné la confiance du gouverneur. Néanmoins, la guerre d'Indépendance approche à grands pas et des émeutes éclatent de toute part. Inconscients du danger qui les guette, Claire et Jamie sont rejoints par leur fille Brianna. Ensemble, parviendront-ils à réécrire l'histoire ?

  • 1772. Alors que la guerre de régulation semblait terminée, de nouveaux foyers de sédition ne cessent de s'allumer ici et là à travers les colonies d'Amérique. Claire et Jamie Fraser s'efforcent de protéger au mieux leurs terres et leurs gens, mais connaître l'avenir n'est pas un atout. Ils n'ont plus que quatre ans pour changer le cours de leur destin.

  • En Juin 1778, Jamie Fraser, que l'on croyait mort, réapparaît et découvre que son meilleur ami s'est marié avec Claire, sa femme, et que son fils illégitime connaît maintenant son identité. Enfin réunis, Jamie et Claire sont convaincus que leur fille Brianna se trouve en sécurité au XXe siècle. Ils ignorent que la vie de celle-ci est menacée.

  • Claire et Jamie hésitent à rejoindre Fergus à Philadelphie ou à revenir à Fraser's Ridge. Ils cherchent également à renouer des liens avec William, hostile aux idées loyalistes, et avec Roger, parti dans le passé.

  • Juillet 1776 : le Congrès continental vient de ratifier la Déclaration d'indépendance de Thomas Jefferson. Jamie Fraser décide de retourner en Ecosse. Pendant ce temps, William, le fils adoptif de John Grey, débarque dans les colonies avec les armées envoyées par Sa Majesté pour écraser l'insurrection.

  • James et Claire arrivent en Écosse après moult péripéties. Retenu par des problèmes familiaux, Jamie doit laisser sa femme repartir dans les colonies où ses parents ont besoin d'elle.

empty