Finitude

  • Sainte famille

    Forton/Jean

    Chez les Malinier, on ne badine pas avec la respectabilité. Voilà une belle famille bourgeoise, dans une ville de province : un père négociant, trois enfants promis à un bel avenir et une mère légèrement bigote, juste ce qu'il faut pour affirmer sa position sociale. Pourtant, derrière la façade, l'explosion est proche, il ne manque qu'une petite étincelle. L'arrivée d'un séduisant tartufe au coeur de cette sainte famille servira de détonateur et la débâcle sera à la hauteur de son cynisme.

  • Pour passer le temps

    Forton/Jean

    Pour passer le temps est le titre d'une des douze nouvelles inédites de ce recueil, douze courts moments d'existence que jean forton imagine, sans arrière-pensées, sans songer à une quelconque publication, juste.
    Pour passer le temps. et le romancier devenu nouvelliste prend un incontestable plaisir à ce petit jeu, à jongler avec les situations cocasses et improbables, comme dans cette nouvelle où un homme, pour échapper à sa mégère, grimpe dans un poirier et refuse obstinément d'en descendre, ou dans cette autre où deux jeunes enfants jouent innocemment à la poupée avec la dépouille d'un porcelet. avec le même bonheur, il se fait touchant en nous contant dans un récit plein d'humanité l'attente, dans un couloir d'hôpital, d'un vieil homme dont la femme se fait opérer.
    Mais surtout, comme l'écrit david vincent dans son avant-propos, il sait mettre à jour cette cruauté précise et parfois amusée dont il s'est fait l'illustrateur, cette amertume qui nous laisse juge de nos petitesses. d'une liberté de ton inhabituelle chez jean forton, ces textes possèdent un charme incontestable qui nous fait oublier un instant que le temps passe.

empty