Jean-François KERVÉAN

  • A 20 ans, Louis XIV est passionnément amoureux de Marie Mancini, nièce du cardinal Mazarin. Une confession intime et pleine de fougue sur la plus grande histoire d'amour du monarque, qui le plongea dans la dépression avant de le pousser à devenir le symbole suprême de la monarchie de droit divin

  • Au Ve siècle avant J.-C., à Sparte, la citoyenne Carthas, veuve d'un grand guerrier, met au monde un fils. L'enfant présente une malformation invisible, dans une société qui élimine les faibles. Victime d'un sentiment maternel interdit chez les siens, Carthas dissimule cette faille, et sa conduite hors la loi provoque le destin. Le vieux monde vacille : Athènes poursuit son envol démocratique, les cités doivent s'unir face à l'envahisseur perse, les dieux semblent abandonner les Grecs. Les rois, les peuples, les Pythies et la pensée basculent vers des temps nouveaux...

    Un roman à la fois érudit, drôle et poignant, dont le souffle nous emporte aux origines des valeurs de l'Occident.

  • Vingt ans après sa mort, Barbara suscite une ferveur intacte, son mythe est plus vivant que jamais. La biographie que lui consacre Jean-François Kervéan est à l'image de cette artiste unique : incandescente et libre.
    Voici la vie de la jeune Monique Serf, née en 1930 à Paris, et devenue l'immense Barbara quelque part au milieu des années 60. Une vie que le public de Barbara connaît bien - son mystère n'a plus beaucoup de secrets -, qui a été racontée déjà par d'autres, par elle un peu. Pas de "scoops", donc, dans cette biographie, mais la synthèse de tout ce que l'on sait d'elle, de tout ce que l'on aime d'elle, de ce qu'elle nous a légué et qui est toujours si vivace aujourd'hui. Pour la partie classique de son travail de biographe, Jean-François Kervéan s'appuie sur des témoignages de proches de la chanteuse (Roland Romanelli, son compagnon accordéoniste pendant dix ans, Gérard Depardieu, Jacques Attali, des amis de Précy...). Sur des souvenirs exclusifs d'amis communs de Barbara et de lui, par lesquels il a approché la chanteuse : Françoise Sagan, Nathalie Sarraute, Hervé Vilard, Claude Durand, son éditeur... Il retourne sur ses lieux : à Paris, rue Nollé, rue Rémusat, à Saint-Marcellin, village où petite fille elle vécut pendant la guerre, à Précy bien sûr... De l'enfance des années 30 aux engagements des dernières années, il revisite chacune de ses décennies. Parce que cette solitaire fut perpétuellement connectée au monde, chantant à la fois son intimité et celle de toute la société, notre passé et nos Histoires. A partir des années 80, en même temps que Barbara renonce à la scène, sa vie s'engage, et même se confond, avec les grandes fractures contemporaines : sida, prison, migrants...

    Et puis, tout en retraçant ce destin exceptionnel, le biographe - qui est avant tout romancier, et aussi plume de nombreuses autobiographies de célébrités -, aborde un tour plus personnel, fascinant pour tous ceux qui aiment Barbara. En s'interrogeant sur la source des émotions que provoque aujourd'hui comme hier son oeuvre sur laquelle le temps n'a aucune prise. Comme un lien éternel, à travers ses mots, ses musiques et sa voix, entre elle et son public. En nous racontant les grands moments qu'il a vécus par elle, une constellation de chansons, le rôle que ces chansons peuvent prendre dans nos propres existences. Par exemple Pantin, en novembre 1981, concert mythique où Jean-François Kervéan vient et revient parce que c'est la première fois qu'il a vu « la longue dame brune » sur scène.
    Une biographie passionnante qui ne ressemble à aucune autre.

  • En avant-première, découvrez les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire 2015 des éditions Robert Laffont:

    Littérature française - Jean d'Ormesson, Dieu, les affaires et nous - Sorour Kasmaï, Un jour avant la fin du monde - Jean-François Kervéan, Animarex - Eugène Green, L'inconstance des démons - Julien Suaudeau, Le Français - Jean-Marie Rouart, Ces amis qui enchantent la vie Littérature étrangère - Colm Tóbín, Le Testament de Marie

  • C'était fou. C'était drôle. C'était grave ? Oui, c'était grave. L'éphéméride d'une saga, d'une crise, d'un fou rire comme la France au balcon en aura rarement connu. Les 200 jours de la Sarkozie, entre grêlons et grains de riz, des fanfares de Disneyland aux Marseillaise des visites d'Etat : le récit désopilant à l'heure où le calme - du moins semble-t-il - a repris ses droits du côté de l'Elysée. Comment les choses se sont-elles passées, entraînées l'une l'autre tel un jeu de dominos ? Qui est vraiment Carlita ? Et Marisa, Dadu, Boom-Boom ? Après la fameuse nuit du Fouquet's, de Marne-la-Coquette à Petra, de la Lanterne versaillaise aux pyramides du Nil, d'un week-end chez Mickey à une visite chez The Queen, tant d'amour et tant de peurs, de haines aussi, sous les lambris républicains, nécessitait une chronique. Avec le témoignage de protagonistes proches du Château, balancés entre l'urgence et la panique. De l'Hyperprésident à l'hypopopularité, bienvenue dans un monde où règne l'adage " Aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain ". Après ce fol hiver où le ridicule a bien failli nous achever, il fallait enfin retrouver cette tradition nationale que rien - rien, jamais ! -, ne pourra éteindre : l'humour. L'ultime et le plus précieux des contre-pouvoirs.

  • Certains ont la bosse des affaires comme d'autres la bosse des maths... Hubert Boukobza a, aussi, celle des relations humaines. Parti de rien, le petit Juif tunisien autodidacte va devenir le roi de la nuit parisienne dans ses plus glorieuses années : la décennie 80, en faisant des Bains, un bar de nuit qui vivotait dans le quartier du Marais, non seulement la boîte où se presse tout ce qui compte de noctambules et de stars à Paris et dans le monde, mais l'emblème même de ces années. À travers le parcours et les rencontres d'Hubert, c'est toute leur démesure, leur énergie, leur magie, leur grandeur et leur décadence que l'on touche du doigt. C'est électrique, à la fois féerique et décadent, ça file à toute allure... Par-dessus le bruit de la musique se murmurent des confidences, se nouent des amours et des amitiés impensables le jour - il y a la fête, les corps collés sur la piste de danse, les liasses de billets et les magnums de champagne, et il y a la poudre blanche, les petits matins blêmes en attendant que la nuit revienne et que ça recommence, la fête, les filles, le champagne, la poudre... Roi aujourd'hui déchu (tout gagner, tout claquer, tout miser de nouveau, en vrai joueur de poker), Hubert raconte, tendre et roué, celles et ceux qui ont fait, avec lui, ces Dix mille et une nuits - de Claude Challe à Jean-Luc Delarue, de Naomi Campbell à Robert De Niro, d'Annie Lennox à David Bowie, de Grace Jones à Christian Lacroix, Azzedine Alaïa, Jack Nicholson ou Mick Jagger...

  • 1965-2015. Un demi-siècle de carrière. Une existence qui se fond avec le petit écran. Pour marquer cet anniversaire, Michel Drucker choisit de tenir un journal de bord passionnant. Célébrations, prime times, invités du dimanche, rendez-vous avec le Tout-Paris qui compte, rencontres avec « la France d'en bas »... Lui qui vit, comme il aime le dire, « dix vies en une journée », anime à travers ces pages le spectacle contemporain. En témoin privilégié, une fois les plateaux éteints, il partage avec ses lecteurs les coulisses de cette année décidément « pas comme les autres » pour tous les Français. En TGV, à vélo, en hélico, sur le pont d'un porte-avions au large de la Corse, dans sa Provence d'adoption ou dans son repaire du Studio Gabriel, parmi les manifestants de janvier rendant hommage aux victimes des tueries de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher comme devant les candidats à la présidence de France Télévision, insatiable, il sillonne notre époque. Sa mémoire se reflète dans notre présent, et réciproquement. De stars en anonymes, de Charles Aznavour, son maître, à un éboueur de l'avenue Gabriel, Michel poursuit sa quête pour échapper au temps qui passe. Il raconte Manuel Valls en route vers le pouvoir, Carla Bruni dans son studio, Michel Delpech foudroyé par un cancer, mais on le voit aussi répondre à son courrier, soutenir Manon, une adolescente en difficulté, ou le jeune Tristan dans sa lutte contre la myopathie. Il guette chaque moment de grâce en regardant vivre les gens. Célèbres comme inconnus. Il écoute, il se parle. 2014 s'est achevée sur la célébration de ses cinquante ans de métier, 2015 va le mener jusqu'en Roumanie, terre d'origine des Drucker, et, enfin, au camp d'Auschwitz. Tout passe. Il sait que la télévision finira par se passer de lui. Dans cet agenda secret, à la fois journalistique, intime et truculent, semaine après semaine, l'homme prend le dessus sur l'animateur, libre jusqu'à assumer son désir de monter seul en scène pour son dernier tour de piste face au plus grand mystère de sa vie : le public.

empty