Jean-Pierre Goux

  • Siècle bleu t.1 ; le rêve de Gaïa Nouv.

    L'organisation clandestine Gaïa est prête à tout pour sauver la planète et l'humanité quitte à fomenter des opérations spectaculaires qui les font passer pour de dangereux terroristes auprès des gouvernements. Quitte à leur servir de bouc-émissaires pour dissimuler des scandales d'État. Devenu ennemi public n°1, Abel, son fondateur, n'a d'autres choix que de faire éclater la vérité, au risque d'accélérer dangereusement la fin des hommes. À moins que ce ne soit que le début d'une nouvelle utopie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Traqué au coeur du pays navajo, Abel Valdés Villazon, le leader du groupe écologiste Gala, révèle un mensonge d'Etat effroyable et espère ainsi provoquer la chute du gouvernement américain. Mais ce secret dissimule un complot bien plus vaste qui implique Pékin et le milliardaire Cornelius Fox. La Maison Blanche, pour se défendre, lance toutes les forces du pays aux trousses de Gala tandis qu'une bombe atomique explose dans le désert du Nouveau-Mexique. Aidés par un mystérieux hacker et bénéficiant peu à peu du soutien de la population, Abel et sa femme Lucy se battent pour survivre et leur combat devient le symbole de l'opposition entre deux visions de l'Homme. La Révolution bleue se met en marche. Les rêves d'une poignée d'individus suffiront-ils à infléchir la marche d'un monde au bord de l'effondrement ? Mafias, raréfaction des ressources naturelles, paradis bancaires, hacking, machinations d'Etat, menace nucléaire, Ombres et Lumières nous plonge dans les arcanes les plus secrètes de notre société. Roman d'aventures, thriller écologique, et manifeste révolutionnaire, Ombres et Lumières, deuxième volet de la saga SIECLE BLEU questionne notre avenir et donne une fantastique leçon d'espoir.

  • Le thriller d'une révolution bleue.
    L'organisation clandestine Gaïa est prête à tout pour sauver la planète et l'humanité. Ses membres multiplient les opérations spectaculaires et inquiètent les gouvernements des grandes puissances. Au même moment une lutte sans merci s'engage entre les Etats-Unis et la Chine pour mettre la main sur un nouvel eldorado, la lune. Washington décide de se servir d'Abel le leader de Gaïa comme bouc émissaire.

    Devenu l'ennemi public n°1, condamné comme éco-terroriste, Abel n'a pas d'autres choix que de découvrir la vérité. Vérité qui pourrait faire basculer le monde dans la sidération, l'apocalypse... Ou au contraire l'entrainer vers un tout autre futur, vers le Siècle Bleu.

    Complots, services secrets, mensonge d'état, chamanisme, conquête de l'espace, décryptage de codes, mais aussi espoir, utopie. Siècle bleu est un roman d'aventures, un thriller écologique visionnaire, l'épopée de héros et d'anti-héros qui nous tiennent en haleine du début à la fin. Une saga qui interroge notre époque et nos intentions pour le monde.

  • Siècle bleu

    Jean-Pierre Goux

    Début du troisième millénaire, demain, la fin du pétrole, le nucléaire est à bout de souffle. Une seule solution : l'hélium 3. Un seul problème : on ne le trouve que sur la Lune. C'est pourquoi le nouveau président des états-Unis, Robert Carlson, décide de repartir à la conquête de la Lune, sous la pression amicale mais légèrement insistante du milliardaire Cornélius Fox. Tandis que les Américains s'apprêtent à reprendre pied sur la Lune, le mouvement écologiste clandestin Gaia se livre à des actions spectaculaires un peu partout dans le monde. à sa tête, Abel le chamane, Abel le jaquar ! Officiellement, il dirige aussi une entreprise de modélisation climatique dans le Nevada, plus exactement dans la bulle désertée de Biosphère 2. L'expédition sur la Lune capote et le Président américain tient Gaia responsable. Complot au sommet de l'état, chasse à l'homme, éco-terrorisme, manipulations médiatiques, tous les ingrédients sont réunis pour ce thriller d'anticipation. Le premier tome d'une aventure qui voit l'affrontement d'une machine d'état qui ne cherche qu'à se protéger et à s'enrichir contre de jeunes scientifiques idéalistes qui rêvent d'un monde plus juste et plus propre.

  • Des années se sont écoulées depuis la guerre d'Avalon. Le haut roi Constantin, décédé, laisse son trône à son fils Constant. Ce dernier, dépassé par les affaires du royaume, est fragilisé. Les Pictes et les Saxons en profitent pour piller et brûler les villages bretons. Bedwyr un jeune garçon d'une dizaine d'années assiste impuissant à un raid saxon sur son village. Leur chef Hengist lui tranche la main et le laisse, agonisant. Bedwyr ne doit sa survie qu'à Merlin. Un Merlin qui vit en ermite, au fond de la forêt, un Merlin qui porte difficilement le deuil de sa compagne, la douce Ana. L'enfant lui redonne goût à la vie. Mais le désir de vengeance s'insinue tel un poison en Bedwyr. La guerre gronde entre les Bretons et les invasions barbares s'accentuent. Avalon est désormais sans prêtresse-mère. Viviane du Val sans Retour doit en prendre la régence en attendant que Morgane soit adulte. Face au chaos, une antique prophétie se blottit dans le coeur des bons : celle du roi qui réunifiera la Bretagne, celle d'Arthur.

  • On comprendra en lisant ce livre que l'idéologie innéiste de la sociobiologie humaine, aux accents inévitablement inégalitaires et racistes, est interdite par les sciences mêmes que cette « discipline » prétend intégrer. Mais disqualifier scientifiquement l'hypothèse centrale de cette théorie - l'aptitude des gènes à déterminer le jeu complexe des relations sociales, et à en fournir la clé - n'est assurément pas tout ce à quoi des scientifiques peuvent aujourd'hui aspirer. Il faut en outre, dès cette tache accomplie, en vulgariser l'explication, de manière à combattre l'emprise d'un fascisme théorique - celui, notamment, de la « nouvelle droite » - dont l'actuelle « sociobiologie », relayée par un certain journalisme, constitue, en remplacement du vieux « darwinisme social » et suivant la même stratégie, l'idéologie de soutien Première réfutation pluridisciplinaire des fondements de cette idéologie de crise, ce livre dont les enjeux contemporains sont considérables - l'interprétation du darwinisme, sa lecture marxiste hier et aujourd'hui, les rapports de la science et de l'idéologie, les limites de la génétique, les sciences de l'homme dans leurs relations aux sciences de la nature, le couple nature culture ou nature/société -, a choisi d'exister en vue de cette action.

  • On comprendra en lisant ce livre que l'idéologie innéiste de la sociobiologie humaine, aux accents inévitablement inégalitaires et racistes, est interdite par les sciences mêmes que cette « discipline » prétend intégrer. Mais disqualifier scientifiquement l'hypothèse centrale de cette théorie - l'aptitude des gènes à déterminer le jeu complexe des relations sociales, et à en fournir la clé - n'est assurément pas tout ce à quoi des scientifiques peuvent aujourd'hui aspirer. Il faut en outre, dès cette tache accomplie, en vulgariser l'explication, de manière à combattre l'emprise d'un fascisme théorique - celui, notamment, de la « nouvelle droite » - dont l'actuelle « sociobiologie », relayée par un certain journalisme, constitue, en remplacement du vieux « darwinisme social » et suivant la même stratégie, l'idéologie de soutien Première réfutation pluridisciplinaire des fondements de cette idéologie de crise, ce livre dont les enjeux contemporains sont considérables - l'interprétation du darwinisme, sa lecture marxiste hier et aujourd'hui, les rapports de la science et de l'idéologie, les limites de la génétique, les sciences de l'homme dans leurs relations aux sciences de la nature, le couple nature culture ou nature/société -, a choisi d'exister en vue de cette action.

  • Des années se sont écoulées depuis la guerre d'Avalon.
    Le haut roi Constantin, décédé, laisse son trône à son fi ls Constant. Ce dernier, dépassé par les affaires du royaume, est fragilisé. Les Pictes et les Saxons en profi tent pour piller et brûler les villages bretons.
    Bedwyr un jeune garçon d'une dizaine d'années assiste impuissant à un raid saxon sur son village.
    Leur chef Hengist lui tranche la main et le laisse, agonisant. Bedwyr ne doit sa survie qu'à Merlin. Un Merlin qui vit en ermite, au fond de la forêt, un Merlin qui porte diffi cilement le deuil de sa compagne, la douce Ana.
    L'enfant lui redonne goût à la vie. Mais le désir de vengeance s'insinue tel un poison en Bedwyr. La guerre gronde entre les Bretons et les invasions barbares s'accentuent.
    Avalon est désormais sans prêtresse-mère. Viviane du Val sans Retour doit en prendre la régence en attendant que Morgane soit adulte.
    Face au chaos, une antique prophétie se blottit dans le coeur des bons : celle du roi qui réunifi era la Bretagne, celle d'Arthur.

  • Un mythe renouvelé avec le rythme des grandes séries modernes. Merlin et la troublante Viviane se dirigent vers Tintagel pour annoncer une prophétie à Ygraine. Les dames d'Ys commandées par Dame Drewen préparent le retour de leur maîtresse, leur déesse, seul rempart contre le messie du désert, Ahès. Ahès va renaître. Mais pour cela il lui faut un vaisseau, un corps. Drewen sait que celui de la petite Morgane sera parfait.

empty