Gremese

  • Malgré la diversité de leurs origines - indienne pour les deux premiers et arabe pour le troisième - des intentions et un langage différents, les textes réunis dans ce volume ont un dénominateur commun : l'amour et la sexualité.
    Ils représentent sans nul doute le meilleur de ce que la littérature orientale a consacré au sujet. Étant le fruit d'une culture et d'une tradition très différentes des nôtres, ces oeuvres transcendent les caractéristiques les plus évidentes de la littérature érotique pour offrir un témoignage important sur des valeurs culturelles et morales, des sociétés, des philosophies et des modes de vie très éloignés de ceux de l'Occident.
    Dans cette édition privilégiée du Kama Sutra - le traité sur l'art de l'amour certainement le plus célèbre et le plus connu jamais publié - nous avons la partie qui illustre l'essence même du texte, c'est-à-dire la jouissance totale de la sexualité (Kama) qui est considérée par les Hindous comme l'un des trois buts à atteindre par l'homme durant sa vie, les deux autres étant les devoirs religieux et les activités de la vie quotidienne.
    Ananga-Ranga, quant à lui, fut conçu à l'origine comme un vrai manuel de bonheur conjugal illustrant au couple toutes les techniques érotiques possibles, codifiées scientifiquement et expliquées de manière approfondie afin d'acquérir une authentique "connaissance du corps", condition indispensable pour la bonne réussite du mariage. Le troisième texte, Le Jardin parfumé, originaire de la culture arabe de l'Afrique du Nord, peut en revanche être considéré comme un texte érotique dans le vrai sens du terme. Il en a la poésie et parfois l'exubérance qui font défaut aux textes techniques plus modernes d'ars amandi. Non écrite pour des amants (comme le Kama Sutra) ou des époux (comme l'Ananga-Ranga), mais destinée uniquement aux hommes, l'oeuvre du Cheik Nefzawi est certainement à la hauteur des meilleurs textes de littérature érotique de la culture occidentale. Ces trois textes se basent sur les éditions anglaises établies au XIXe siècle par Sir Richard Burton, écrivain, explorateur et aventurier britannique qui en réalité les révéla à l'Occident, et auquel nous devons aussi la traduction des Mille et une Nuits. Ils sont ici enrichis par un ensemble d'illustrations remarquables constitué de miniatures antiques, précieuses et raffinées, d'ornements de temples, de bas-reliefs et d'ivoires en provenance des plus importants musées internationaux.

  • Les techniques du bondage japonais finalement expliquées en détail par une des plus grandes spécialistes mondiales du fétichisme !
    Les techniques du bondage japonais se sont développées au cours des siècles, du laçage le plus subtil aux noeuds de contention les plus serrés, à travers les arts martiaux et des pratiques érotiques raffinées. Aujourd'hui, grâce aux enseignements avisés de Midori, divulgatrice accomplie de cet art, les lecteurs s'acheminent pas à pas vers la connaissance et la parfaite maîtrise du ligotage érotique, qu'ils pourront désormais expérimenter dans toute sa diversité sur le corps féminin, comme sur le corps masculin. Après une introduction générale et un passionnant résumé de l'histoire de la "corde" au Japon, les sept positions de base sont expliquées avec précision, chacune dans un chapitre qui lui est consacré, et en tête duquel figure une photo représentant la position finale. Des dessins très précis illustrant les différentes phases du ligotage scandent l'ouvrage et sont confortés par les légendés de l'auteur, qui explique comment exécuter tous les types de noeuds, pour réaliser un laçage érotique dans les règles de l'art.

    Ce livre, clair et d'une crédibilité irréprochable n'a rien à voir avec les sources habituelles (beaucoup de sites Internet par exemple), souvent coupables de diffuser des informations approximatives ou inexactes, sinon dangereuses pour la sécurité des adeptes. Midori affirme que cette pratique ne nécessite ni capacités spécifiques, ni instruments sophistiqués. Il suffit d'une corde... sous-tendue par une véritable joie de vivre et le désir d'explorer la beauté toujours excitante et intemporelle de l'art érotique japonais, plus que millénaire...

  • 192 pages en noir et blanc et en couleurs, 1360 images inédites sur papier, 5000 photographies supplémentaires en ligne, 403 actrices de toutes les périodes du cinéma, plus de 1000 films, des origines à nos jours, des dizaines de photogrammes censurés et tous les baisers de la scène finale de Cinéma Paradis.
    L'histoire du cinéma a été racontée sous toutes les coutures. Mais jamais, jusqu'à aujourd'hui, à travers le prisme de la beauté féminine, du désir et du sexe.
    "Je suis de la tête aux pieds captive de l'amour" chantait Marlene Dietrich dans L'Ange bleu. Et ce livre, pour raconter le désir charnel et l'amour qui en découle (ou inversement), parcourt le corps féminin de la pointe des cheveux à la pointe des pieds. En revanche, il ne traite pas, sinon de façon épisodique, de cinéma érotique stricto sensu, et encore mois de pornographie. Il explore plutôt l'érotisme comme il daigne se montrer, souvent imprévisible et imprévu, des premiers films muets aux récentes productions en 3D. Pour y parvenir, l'ouvrage s'appuie sur des photogrammes tirés de films : des images sélectionnées avec le plus grand soin et jamais publiées auparavant. Le tout accompagné de citations littéraires et de dialogues de cinéma, de liens directs avec des oeuvres artistiques, des ponts avec l'Histoire et l'anthropologie de la femme et du septième art.
    "Je suis de la tête aux pieds captive de l'amour" chantait Marlene Dietrich. "Et de rien d'autre".

empty