• Créé par Joshua Cooper Ramo en 2004, le concept de « consensus de Pékin » s'appuie sur celui de « consensus de Washington », à savoir un modèle de développement et de gouvernance propre aux États-Unis, qui met la démocratie en avant comme clé du développement économique, et qui s'est développé dans le monde entier.
    Le « consensus de Pékin » serait donc une diplomatie autour d'un modèle chinois, qui reposerait sur le respect mutuel entre États et la non-ingérence, sur le développement économique et structurel (puis éventuellement social et civique), sur la tolérance envers la corruption des élites, etc. La Chine refuse pour le moment le qualificatif de « consensus de Pékin », et estime qu'il ne s'agit que d'une affabulation occidentale.
    On se souvient toutefois de l'attitude, semblable, qu'elle avait adoptée à l'égard du soft power dans les années 1990....Au-delà des mots, la véritable question est fondamentale : la Chine est-elle capable de proposer au monde un modèle de développement ?

  • Lorsqu'une ressource se raréfie et que la demande ne cesse de croître, les marchés génèrent de nouvelles rivalités concurrentielles. C'est un phénomène naturel, une constante dans l'histoire. Lorsque cette ressource conditionne la sécurité d'un peuple et sa souveraineté, les tensions potentielles liées à des ruptures économiques produisent des politiques publiques offensives et agressives.
    L'énergie, moteur de l'évolution des civilisations, est un enjeu stratégique majeur au même titre que l'eau et l'alimentation. Les dernières années ont été marquées par une augmentation de la consommation globale, la prise de conscience des besoins accrus en approvisionnement, l'instabilité, et l'imprévisibilité des prix.
    Ce dossier de Sécurité globale examine les questions énergétiques essentielles pour comprendre les tensions et conflits de demain : concurrence, pétrole et diversification, approvisionnement, sécurisation de des voies, etc...

  • Du national-catholicisme à la pluralité religieuse (Jean-Pierre Bastian) La participation populaire lors du soulèvement de la Nouvelle-Espagne en 1810 (Jean Meyer) Catholicisme et nationalisme : le politico-religieux et la " matrice commune " en Argentine (Fortunato Mallimaci, Humberto Cucchetti, Luis Donatello) Logique de marché et pluralité religieuse en Amérique latine (Jean-Pierre Bastian) L'Église catholique péruvienne face au défi des groupes évangéliques (Véronique Lecaros) Face à la pluralité religieuse, vers un État laïc ou pluri confessionnel ? Le cas du Pérou dans le contexte régional (Marco Antonio Huaco Palomino) Varia Controverse au sein de l'Église sur l'ordre social dans la forêt des Lacandons (Marco Antonio Estrada Saavedra) Lectures Résumés en anglais, espagnol, français.

empty