• Zola a-t-il été assassiné ? Robespierre s'est-il suicidé ? Comment Agnès Sorel a-t-elle trouvé la mort ? Complots, manigances, meurtres...

    Nombreuses dans l'Histoire sont les morts mystérieuses. Dans cet ouvrage, une quinzaine de cas exemplaires font l'objet d'une enquête inédite dont le récit alerte nous tient en haleine. L'auteur nous transmet ainsi avec pédagogie l'état de la recherche historique sur ces obscurs dossiers dont le mystère défie la raison.

    Des destins-clés - Des récits vivants - Des découvertes actuelles

  • Aucun Juif n'est ordinaire, quand il assume l'héritage des prophètes du judaïsme. Ni quand il prétend porter cet héritage à son accomplissement. Tel fut Jésus le Galiléen. Dans la nuit de Pâque, caché au milieu d'un jardin d'oliviers, il sait qu'il a été trahi, qu'il va être arrêté. Seul face aux étoiles, il revit les événements qui ont façonné sa vie : la rencontre de Jean Baptiste, le séjour au désert, ses deux années d'itinérance... Il se rappelle le surgissement progressif d'un message original et neuf, incompris de ses proches et rejeté par les autorités juives. Auteur du Secret du treizième apôtre, Michel Benoît évoque avec limpidité et érudition la formidable présence d'un Jésus qui aurait pu faire naître un monde différent, s'il avait été entendu.

  • Dans ce recueil de récits, des Hébreux à Élisabeth II, de Philippe le Bel à Robespierre, de Catherine de Médicis à Gambetta ou de Vidocq à Che Guevara, l'historien Michel Benoit nous entraîne dans une multitude d'histoires qui ont participé à la grande Histoire. L'auteur questionne, explique, induit à la réflexion pour mieux comprendre les faits, l'implication de ces hommes qui ont laissé une trace dans le passé de l'humanité pour mieux appréhender le présent, voire le futur. Dans ce livre, tout est précision jusqu'aux déroulements de certains faits et vous entrerez dans l'ambiance de la scène comme si vous assistiez à la mort de Ravaillac, à la montée au bûcher des Templiers ou encore à la condamnation de Danton.
    Ainsi, au travers de ces intrigues, ces empoisonnements, ces tactiques politiques, ces complots, ces cupidités et cette soif de pouvoir, Michel Benoit vous relate avec habilité des récits qui vous tiendront en haleine à travers ces petites anecdotes et ces faits majeurs de la petite histoire qui font la grande Histoire.

  • Pourquoi tant de violences au nom du Coran ? Lui obéissent-ils, ces fanatiques qui se réclament de lui pour tuer ou se faire tuer ? Avec clarté, l'auteur fait la synthèse d'un siècle de recherche indépendante. Il met en lumière une idéologie qui a contaminé le christianisme et l'islam, avant d'inspirer les totalitarismes du siècle dernier : le messianisme. Un éclairage saisissant apporté au nécessaire débat sur la naissance du Coran, ce brasier qui enflamme périodiquement la planète depuis la fin du 7e siècle.

  • Au coeur du désert syrien, un manuscrit du Coran, datant du VII e siècle, pourrait bouleverser l'équilibre du monde...

    À Rome, ils sont trois moines qui étudient l'origine du christianisme et la naissance de l'islam.
    Quand Georges, catholique syriaque, disparaît, son ami le frère Nil s'engage dans un voyage périlleux au coeur du désert syrien pour retrouver un dangereux manuscrit du Coran.
    Depuis son bureau de l'ancienne Inquisition, un prélat aussi discret que redoutable est décidé à s'en emparer pour lutter contre la poussée musulmane. Nil échappera-t-il aux djihadistes acharnés à détruire ce manuscrit ? À l'émissaire du Vatican lancé à ses trousses ? Sauvera-t-il Sarà, la belle Juive au passé ténébreux ?

    Après Le Secret du Treizième apôtre, best-seller mondial, Michel Benoît nous entraîne dans un thriller initiatique traversé par les fureurs de notre temps, le calvaire des chrétiens d'Orient et la recrudescence d'un messianisme devenu l'arme fatale de l'axe du Mal.

  • Aucun des auteurs des quatre Evangiles n'a connu Jésus personnellement. On sait maintenant qu'un treizième homme faisait partie de son entourage, le mystérieux disciple bien aimé. Son récit nous est parvenu par un groupe peu connu, les Nazôréens. En exhumant ce récit enfoui, Michel Benoît nous fait découvrir un autre Jésus que celui des apôtres. Son visage apparaît infiniment humain, démaquillé de tout ce que l'Eglise a plaqué sur lui.

  • Lucien, dernier enfant du baron de la Motte des Ouches, aime venir se réfugier dans le grand chêne de la propriété. Accablé par sa mère et privé de toute sortie, il ne peut compter que sur cet endroit isolé et l'aide de son frère Jean, le seul à lui accorder intérêt et affection. Le jour où, en compagnie de celui-ci, il brave l'interdit pour découvrir la rivière sonne pour l'enfant comme une délivrance. Son frère puni et envoyé en Angleterre, Lucien, livré à lui-même et ne supportant plus l'autorité maternelle, décide de s'échapper.

  • Jeanne ne se réjouit guère du concert de cloches qui, ce matin à onze heures, a signifié la fin de la Grande Guerre. Et pour cause ! Son mari Bastien a été accusé de désertion et croupit en prison. Bénéficiant d'une relation haut placée, il parvient néanmoins à revenir auprès de son épouse mais, dans le village, le venin de la calomnie a déjà fait son oeuvre. En voulant laver son honneur, Bastien va alors déterrer des secrets jusque-là bien enfouis.

  • « Il est dix neuf heures trente. Deux tombereaux montent la rue du Rocher en direction du cimetière des Errancis près de la barrière de Monceaux. Il est tard, on jette pêle-mêle dans la fosse les vingt deux corps des suppliciés du jour. Parmi eux, Maximilien Robespierre et Louis Antoine Saint-Just, né à Decize il y a vingt six ans. Nous sommes le 10 Thermidor de l'An II. Ce jeune homme que rien ne destinait à une participer à l'aventure révolutionnaire était mort sans pouvoir prononcer son dernier discours. Celui qui déclarait à la tribune de l'assemblée que « la confiance n'a plus de prix lorsqu'on la partage avec des hommes corrompus » ou encore « Osez! ce mot renferme toute la politique de notre révolution », n'aura été député que vingt deux mois et n'aura pu mettre en pratique la constitution de 1793 dont il fut l'un des maîtres penseurs.
    Quelles purent être les dernières heures, les ultimes pensées de Saint-Just, homme d'action et penseur d'actes, alors qu'ils se savait condamné ?
    Michel Benoit nous fait revivre celles-ci tout comme il nous dépeint cette terre de Nièvre qui engendra elle aussi tant de tumultes et de personnages qui bâtirent l'Histoire de notre pays, notre Histoire de France où à chaque instant il fallait choisir entre la liberté ou la mort ! »

  • Comment un modeste entrepreneur de Capharnaüm, petit rabbi galiléen épris de religion, apte à manier la controverse comme tout bon Pharisien, est-il devenu Jésus, ce prophète qui inquiète le Sanhédrin ?
    La nuit de son arrestation au Mont des Oliviers, il revoit les deux années de son itinérance en Galilée et en Judée où il n'a eu de cesse de faire entendre une parole de paix, d'amour et de bonheur.
    Non pas hors du judaïsme mais au-delà de la Loi de Moïse, dans la lignée des anciens prophètes. On le voit se construire, se démarquer des doxas contemporaines (Pharisiens, Esséniens, Sadducéens et même Baptistes), se découvrir et s'inventer au fur et à mesure de ses rencontres et des controverses qu'il suscite. Il sait pertinemment que les douze qui sont venus à lui ne peuvent comprendre le message qu'il porte et que la trahison est inéluctable.
    S'appuyant sur une exégèse rigoureuse, l'auteur donne directement voix à un homme, au départ ordinaire, pour qui la parole naît dans le recueillement et la méditation et s'ouvre à ceux dont le coeur est prêt à entendre.

  • Prisonnier de dieu

    Michel Benoît

    Etudiant brillant promis à une carrière de biologiste auprès de Jacques Monod, Michel Benoît, à vingt-deux ans, choisit la voie de Dieu : il entre dans les ordres et devient frère Irénée.
    Dans Prisonnier de Dieu, nous découvrons pour la première fois, à travers son témoignage, le monde mystérieux des abbayes : la vie quotidienne des moines, la solitude, le silence, la sexualité.
    Mais, après vingt et un ans de don de soi et de quête éperdue de Dieu, Michel est " congédié " par l'Eglise. Que s'est-il passé ? Quel engrenage a conduit la hiérarchie catholique à rejeter l'un des siens ?
    Si les évènements rapportés se passent dans les années 60 et 80 (l'auteur devenant frère Irénée le 9 octobre 1962, trois jours avant que s'ouvre le concile de Vatican II), le récit de Michel Benoît leur donne une valeur universelle et en fait une charge contre tout phénomène sectaire. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : comment un jeune, naïf et idéaliste, se laisse engluer dans un mouvement qui lui dénie tout acte de liberté. Ce pourrait être aussi bien un courant islamiste, évangéliste ou politique. La postface inédite en explique l'actualité toujours brûlante.

  • When his friend, Father Andrei, is killed on a train en route to the Vatican, Father Nil decides to conduct his own investigation. The dead priest possessed proof of the existence of a thirteenth disciple and an epistle stating that Jesus was nothing more than a prophet, not the Son of God - two things that would spell danger for the Church.

empty