L'art de l'ivresse L'art de l'ivresse
L'art de l'ivresse L'art de l'ivresse

À propos

Pour le poète chinois de jadis, le vin est aussi important que l'encre ou le pinceau. L'ivresse qu'il procure permet de s'accorder au cours naturel des choses, d'entrer en communion avec les circonstances, d'être en phase avec le flux de l'instant éternellement présent - hic et nunc, comme dit le latin avec un sens évident de l'onomatopée. On dit souvent que le vin permet d'oublier. Il permet en effet d'oublier le passé, l'avenir, et de se consacrer entièrement au présent, dans une merveilleuse contemplation du monde.
Dans la lignée de L'Art de vivre du tao et de L'Art de la sieste Hervé Collet et Cheng Wing fun ont rassemblé ici les plus enivrants poèmes de cette tradition, de Tao Yuan-ming (365- 427), grand poète et philosophe amoureux du vin, à Lu Yu (1125-1210), « le vieil homme qui n'en fait qu'à sa guise », en passant par Li Po « buvant seul sous la lune ».

Rayons : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Occultisme > Maîtres spirituels

  • EAN

    9782226258373

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    188 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

empty