À propos

Entre la sortie de Psychose (1960), qui pave la voie pour tant d'autres, et celle de Blade Runner (1982), parangon d'une symbiose entre image et son, le cinéma de genre vit un âge de prospérité au cours duquel la musique va acquérir un rôle essentiel dans l'élaboration des films.
Pendant deux décennies, réalisateurs et compositeurs vont travailler de concert à des oeuvres aventureuses, dont les partitions souligneront le caractère inventif et bien souvent contestataire ; parfois avec les moyens du bord, parfois aussi avec des budgets démesurés, mais toujours dans le but d'offrir une expérience forte et singulière.
Dans cet ouvrage, Ludovic Villard traverse entre autres le cinéma du Nouvel Hollywood, les gialli italiens, les yakusa eigas japonais, les westerns spaghettis, les films de science-fiction et les métrages horrifiques, et revient sur 100 bandes originales parmi lesquelles celles composées par Lalo Schifrin (Bullitt), Ennio Morricone (La Rançon de la peur), Isaac Hayes (Shaft), François de Roubaix (Le Samouraï) ou encore John Carpenter (Assaut) et Tangerine Dream (Sorcerer).


Rayons : Arts et spectacles > Musique > Ecoles / Courants / Thèmes
Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation > Histoire du cinéma


  • Auteur(s)

    Ludovic Villard

  • Éditeur

    Le Mot Et Le Reste

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    22/08/2023

  • Collection

    Musiques

  • EAN

    9782384312542

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    308 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.7 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    404 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ludovic Villard

  • Naissance : 1-1-1983
  • Age : 41 ans

Ludovic Villard est né en 1983 à Villeurbanne. Il est artiste, compositeur et poète. Au début des années 2000, sous son nom de scène Lucio Bukowski, il rejoint L'Animalerie, célèbre collectif d'artistes lyonnais. Il signe de nombreux albums de rap dont L'Art raffiné de l'ecchymose, Oderunt Poetas ou encore Simorgh.

empty